A Lung Story Twitter Feed

Mailing Address

Thank you for the requests for Hélène's mailing address.

Ms. Hélène Campbell
c/o L'Agence Mensour Agency Ltd.
41 ch. Springfield Rd.
Ottawa, Ontario K1M 1C8
Canada

A Lung Story - Flickr feed
Hélène's story in the media (Links)
Services and Organization Links

"A Lung Story" Blog - français

Sunday
Apr212013

Regard sur le passé et l’avenir

Bonjour!

Je sais, je ne vous ai pas donné beaucoup de nouvelles au cours de la dernière année. Je mentirais si je vous disais que les choses n’ont pas été stressantes et excitantes. J’étais tellement paquet de nerfs lorsque j’ai participé à l’émission The Ellen DeGeneres Show. Je me sentais comme Madame Bennet dans le film Orgueil et préjugés « Oh my Nerves! ».

Je n’me souviens pas d’avoir participé à l’émission à force que j’étais nerveuse. Ah! Ah! Je n’oublierai jamais ce moment, toute une expérience. L’émission possède toute une grosse équipe et ils ont tous été très gentils. Ellen, je t’aime « lung time! »  Merci pour la danse! Les preuves de soutien à l’échelle mondiale m’ont fait chaud au cœur (je pense entre autre au groupe Backstreet Boys).

Les choses se passent bien avec ma greffe et je me sens bien, mais j’ai fais face à des obstacles. J’ai eu de la difficulté à trouver l’équilibre pour certains éléments  de ma vie, comme d’encourager le don d’organes et de tissu, de prendre soins de moi et de prendre mes médicaments. Je trouve difficile de dire non à certaines choses. Je lutte contre le syndrome COMA « la crainte obsessionnelle de manquer quelque chose »! Maintenant que je vais bien, je veux tout faire ce qui se présente. Mais, étant donné mon immunosuppression, je dois limiter ma présence aux événements.

Il y a par contre une chose que je n’arrêterai jamais de faire, vous remercier. Vous m’avez soutenu et avez suivi mon histoire. J’apprécie tout l’amour que vous m’avez donné et tous les messages que vous avez envoyés. Je suis un être humain, j’ai mes hauts et mes bas et à certains moments je me sentais vraiment découragée. Grâce à votre soutien, j’ai pu garder la tête haute. Sans tout votre amour et votre appui, je ne serais pas rendu où j’en suis aujourd’hui. Je crois sincèrement tout ce que je vous dis. Je ne suis pas seule, je n’étais pas seule et je ne serai jamais seule pour faire face à ces moments difficiles. Nous rencontrons tous des moments difficiles et c’est toujours agréable de savoir que les gens qui nous entourent nous soutiennent.

Durant mon parcours, j’ai eu des amis qui sont décédés et qui eux aussi vivaient les mêmes choses que moi. Malheureusement, leur cadeau de vie n’est pas arrivé assez vite. Mais, ils n’ont jamais abandonné, ils se sont battus jusqu’à la fin.

C’est la réalité des greffes. Ce n’est pas un remède, mais un traitement. Comprenez-moi bien, c’est un cadeau incroyable et magique! Mais il ne faut jamais le prendre pour acquis et il ne faut jamais l’oublier. Il est tellement facile de reprendre la vie normale, de se sentir bien à nouveau, d’oublier les autres qui attendent toujours et qui ressentent la même chose que je ressentais il y a un an. Pour ma part, les pilules que je prends chaque jour me rappellent que la vie est fragile, de même que les examens quotidiens de spiromètre (capacité respiratoire) et les lectures de température. (Jessica Carver a décrit de belle façon ce sujet dans son blogue).

Je suis tellement reconnaissante de la vie et honnêtement, je suis emballée de pouvoir en profiter! Je recommence à appuyer la campagne Give2Live. Consulter le site Give2Live.ca pour plus de détails. Le site a été créé pour aider les patients et leurs familles en attente d’une greffe, eux qui attendent leur cadeau de vie, un don d’organe qui change une vie.

J’aimerais de plus vous présenter une personne très importante qui m’a permis de vous raconter mon histoire. Mon gestionnaire de site Web, Taber. Il a été un génie et s’est impliqué bien au-delà de toutes mes attentes. Il a créé le site alungstory.ca et a maintenu le site bénévolement. Il y a tellement de choses qui se passaient derrière la scène, qu’on ne voyait pas. Et, il fait partie des nombreuses autres personnes importantes de mon histoire. J’aimerais qu’il conclue ce blogue en expliquant où nous sommes rendus avec le site et d’où part la motivation de « A Lung Story ».

 

Taber!

Bonjour à tous, mon nom est Taber Bucknell et je suis le gestionnaire du site Web alungstory.ca.

Alungstory.ca est maintenant en transition pour appuyer Hélène dans son rôle essentiel pour la campagne Give2Live.ca de l’Hôpital Général de Toronto. Je vais expliquer les changements que vous verrez sur le site Web Alungstory.ca à la fin du blogue.

Mais avant, j’ai pensé que vous aimeriez connaître un peu l’histoire du développement de alungstory.ca ...

En mai 2011, un donneur anonyme a fait un don de 10 000 $ au pasteur de l’église où je participe avec ma famille: Community Bible Church, située à Stittsville (à l’ouest d’Ottawa, en Ontario, au Canada). Une condition était incluse avec le généreux don, celle de « donner au suivant » dans la communauté. Le dimanche 29 mai 2011, le pasteur Steve Stewart a donné au moins 100 $ à chaque famille qui était présente à la congrégation cette journée-là, et a demandé de « bien l’utiliser ». Tous les billets de 100 $ ont été distribués. Ainsi, au cours des mois qui ont suivi, il y a eu des ventes de garage, des ventes de pâtisseries, etc. Chaque événement était organisé en utilisant le 100 $ comme paiement initial. (En passant, le total amassé par les activités organisées a fait plus que tripler le montant initial de 10 000 $ et a été distribué dans différentes communautés et dans des organismes de charité.) Pour ma part, je voulais essayer un projet d’aide en ligne avec mon 100 $.

Le lundi suivant, après avoir reçu mon billet de 100 $, deux de mes collègues à la Garde côtière canadienne ont fait un don de 180 $ même avant que mon projet en ligne de « donner au suivant » soit prêt!

Le recours à un outil en ligne est devenu essentiel en juillet 2011. Hélène Campbell, qui est la fille d’un ami de ma famille, est brillante, talentueuse et créative. Elle avait énormément de difficulté à respirer. Toute activité physique était très fatigante et visiblement, quelque chose n’allait pas. Comme vous le savez, Hélène recevait alors le diagnostic : une fibrose pulmonaire idiopathique. Sa seule option était un double greffe pulmonaire à l’Hôpital Général de Toronto. En janvier 2012,  Hélène a dû déménager au centre-ville de Toronto pour être près de l’hôpital en attendant qu’un donneur de poumons soit disponible. Sa mère Manon a pris un congé sans solde de son travail pour être auprès d’Hélène. Son père Alan, ses trois sœurs  et son frère ont demeuré à Ottawa. Les dépenses médicales d’Hélène étaient couvertes par l’assurance provinciale, mais pas celles qui résultaient de vivre à Toronto avec l’aide nécessaire de sa mère, Manon. Je voulais essayer d’amasser des fonds en ligne pour les aider à payer ces dépenses.

En début novembre 2011, le montant initial de 280 $ que j’avais a permis de créer le site Web http://alungstory.ca. L’hôte fournisseur du site est Squarespace.com et il a rendu un service à la clientèle de façon exemplaire! J’ai trouvé ce fournisseur par le biais de « This Week in Tech » (TWit.tv), un réseau de balado technologique que j’écoute.

Lors du lancement du site Web alungstory.ca, l’histoire d’Hélène se trouvait sur la page d’accueil. Il y avait un blogue où Hélène et sa mère expliquaient plus en détails les besoins médicaux, pour éventuellement recevoir la double greffe de poumon. Un bouton PayPal permettait aux visiteurs du site de faire un don pour aider Hélène et Manon à couvrir leurs dépenses à Toronto. Il y avait quelques liens vers des sites d’inscription de dons d’organes, comme beadonor.ca. Alungstory.ca incluait le compte Twitter d’Hélène (@alungstory) et Flickr (photo). Il y avait aussi une version française de la page d’accueil et du blogue.

Le site Alungstory.ca permettait aussi à la famille Campbell de donner des nouvelles sur l’état de santé d’Hélène aux autres membres de leurs familles et aux amis.

Au moment où Alungstory.ca a été lancé, à 23:18 le 25 novembre 2011, le compte du bouton « j’aime » de Facebook sur la page d’accueil a immédiatement commencé à grimper. En 24 heures, le nombre de « j’aime » s’élevait à presque 100, donc des amis et des membres de la famille se mobilisaient déjà pour appuyer Hélène par le biais du site Web.

Suite à l’initiative d’Hélène en janvier 2012 d’utiliser les médias sociaux, la mission d’alungstory.ca a pris considérablement d’ampleur. En plus d’appuyer la famille Campbell avec les frais de dépenses, le site se concentrait également sur la cause des inscriptions des dons d’organes. A compté du 18 avril 2013, grâce à l’appui de Justin Bieber, d’Ellen DeGeneres, des médias, et vous (!), plus d’un demi-million de personnes,  provenant de 167 pays différents, avaient visité alungstory.ca.

L’équipe de bénévoles qui travaillent au site alungstory.ca s’est agrandie pour inclure des vidéographes de talent, des traducteurs francophones, des personnes m’aidant avec les personnes-ressources par l’entremise du site Web, et bien d’autres. Je remercie énormément l’équipe alungstory.ca pour l’aide!

Alungstory.ca va bientôt modifier son mandat pour encore mieux appuyer Hélène pour son engagement avec l’inscription aux dons d’organes et l’aide aux familles touchées par l’attente de greffe d’organe. Hélène aura un blogue sur le site Give2Live.ca en utilisant Tumblr. Donc, le blogue du site sera moins actif. Il y aura des liens pour vous rediriger vers les pages du site Web Give2Live.ca. Une partie du contenu et de la présentation d’alungstory.ca changera. Le site continuera de préserver les belles histoires d’Hélène. Par exemple, la page du journal se trouvera à cet endroit.

Merci à tous ceux qui ont visité et qui continuent de visiter le site alungstory.ca. Un énorme merci à ceux qui ont fait un don pour aider Hélène et sa mère avec leurs dépenses lors de leur séjour à Toronto!

Le titre du site Web est présentement « Aider Hélène à respirer – Un voyage ». Merci à la merveilleuse personne qui a signé sa carte de don d’organes comme donneur et à la famille du donneur. C’est grâce à vous qu’Hélène peut encore respirer et qu’elle peut continuer son parcours.

Taber Bucknell
Gestionnaire du site Web, alungstory.ca

 

Saturday
Apr062013

Comme si c’était hier

Nous nous excusons du délai de publication de ce blogue.

Mon nom est Hélène et j’étais sur une liste d’attente pour une greffe pulmonaire double à l’hôpital Général de Toronto le 21 janvier 2012. J’ai REÇU mon cadeau de vie le 6 avril 2012. Difficile de croire que c’était il y a un an!

Wow, le temps passe vite ! Et beaucoup de choses se sont passées cette année !!

Ces nouveaux poumons m’ont donné une deuxième chance de vivre et de rire avec ceux que j’aime, et je m’inclus aussi! Les gens se demandent comment j’ai fais pour réussir à demeurer positive pendant ces durs moments. Bien, je crois qu’il y a toujours du positif peu importe la situation et j’ai beaucoup d’espoir. J’aime la vie et je suis très reconnaissante de ce que j’ai ! :) L’espoir de tout le monde autour de moi et les prières de vous tous ont joué un important rôle dans mon cheminement comme nouveaux « respirateurs », c’est ce que mon ami Jess dirait. :)

Ceux qui me connaissent bien savent que je trouve habituellement de l’humour dans toutes les situations, et particulièrement avec mon état de santé.

Je veux prendre le temps de vous transmettre mon amour et mon soutien et de vous dire à quel point je suis reconnaissante de tout l’AMOUR que vous m’avez communiqué! Le soutien que j’ai reçu m’a pris par surprise!

Je crois que tout le monde devrait porter un vêtement vert aujourd’hui (ou pour le reste de la journée) car le vert est la couleur des donneurs d’organes ! Tweetez une photo de vous vêtu de vert avec le mot-clic #BeADonor et voyons quel nombre de personnes nous pourrons obtenir!!!! Porter du vert est toujours une bonne chose, inquiétez-vous pas, vos yeux aimeront ça.

Je veux m’excuser pour le peu de mises à jour, mais c’est un bon signe car ça veut dire que j’ai été vraiment très occupée et j’ai fais des choses très intéressantes que je n’étais pas capable de faire auparavant, comme courir!

Je veux remercier ceux qui ont contribué de près ou de loin à mon cheminement depuis mes nouveaux poumons et à quel point vous m’avez continuellement suivi! Je suis tellement ravi par la vie et j’aime le fait que je peux danser toute la nuit!

Lorsque vous me croisez sur la rue, ne soyez pas gêner pour m’arrêter et on dansera ensemble! La meilleure chose que nous pouvons faire est de partager l’amour et l’espoir à ceux autour de nous. Le don d’organes sauve des vies et moi, ainsi que des MILLIERS d’autres, avons profité de ce cadeau de vie.

Si vous n’êtes pas encore un donneur, pensez-y! Vous pouvez le faire, inscrivez-vous au site Internet beadonor.ca et vous pouvez sauver des vies comme la mienne!

J’aimerais aussi profiter de l’occasion pour remercier mon donneur et sa famille. Je sais qu’une famille est en deuil d’un être cher, mais cette famille sait que je respire plus facilement à cause du fait que le donneur a pris une décision héroïque. J’ai pu être témoin du mariage de mon ami, danser à l’émission The Ellen DeGeneres Show, passer Noël avec ma famille et voir mes amis recevoir leur précieux cadeau de vie.

Je suis toujours triste pour mes amis qui sont décédés en attendant de recevoir leur cadeau. Je penserai toujours à eux.

Ne manquez pas le lancement des défis de la campagne Give2Live qui s’en vient!

Je vous aimerai toujours  LUNG Time!

Merci pour l’espoir, l’amour et la vie (et pour toussss les Reeses et le jus BOOSTER!!)

xo

Hélène

Tuesday
Nov202012

Bonnes nouvelles

Nous nous excusons du délai de publication de ce blogue.

Publié par l'administrateur du site Web pour Manon.

À tous ceux qui continue de nous envoyer des pensées positives, des mots d’encouragement et des prières, merci!

En effet, les dernières semaines n’ont pas été de tout repos pour Hélène et notre famille. C’est fort probable que le niveau d’énergie d’Hélène mette un peu de temps avant de revenir à la normal et avant que ses reins se remettent à leurs pleins potentiels. Mais, nous étions tellement soulagés de savoir que ses problèmes de reins n’étaient pas causés par une toxicité reliée à un de ses médicaments antirejet (Tacrolimus).

Le rapport initial de biopsie rénale  indique qu’Hélène souffre de néphrite interstitielle aigüe. En d’autres mots, il y a une inflammation au niveau de ses reins. Deux des médicaments qu’elle prend, sont reconnus comme pouvant occasionner ce type de réaction. En plus, lorsque la prise de ces médicaments sera arrêtée, nous savons que ses reins recommenceront probablement à mieux fonctionner. Comme vous pouvez l’imaginer, nous sommes donc très heureux d’entendre cette bonne nouvelle!

Nous vous avons déjà mentionné que la vie d’un greffé peut parfois être difficile. Oui, il peut y avoir des obstacles, surtout au courant de la première année. Des ajustements au mode de vie et à la pharmacothérapie sont souvent nécessaires. De plus, le corps de chaque greffé répond différemment. On nous a d’ailleurs bien préparés à cette éventualité. Nous sommes très reconnaissants de tous les excellents soins de santé que nous avons reçus des différents professionnels. Merci!

Pour ce qui est des nombreux messages Facebook et Tweeter, nous constatons que plusieurs d’entre vous suivent le parcours de notre aventure. Votre soutien est très important et nous vous remercions. Hélène ne cesse de répéter que ça l’aide à continuer. Elle est tellement reconnaissante de toute la bonté des gens (et sa famille en est tout autant).

Pendant que nous rencontrons des difficultés et des défis, Hélène nous rappelle ceci : « Je suis en vie! Je respire sans l’aide d’oxygène! J’ai une deuxième chance et c’est grâce à mon donneur et sa famille! » 

Comme certain d’entre vous le savez, elle a donné un nom à ses nouveaux poumons « Grrratitude : Attitude avec un peu de Grrr ». Ils sont un véritable cadeau et, en voyant la façon dont Hélène vit ce principe de « Grrrattitude » au quotidien, elle nous rappelle humblement les valeurs réelles de la vie.

Manon

Wednesday
Oct312012

Mes vacances d'été

Nous nous excusons du délai de publication de ce blogue.

Publié par l'administrateur du site Web pour Hélène.

Hola mi amigos,

Commençons d’abord ce petit blogue par un p’tit re-bonjour ;). Je n’ai rien publié depuis le 20 juin. C’est ce que j’appelle une longue absence...

Mon horaire a été plutôt chargé ces derniers temps, mais ça ne veut pas dire que je ne danserai pas avec Ellen DeGeneres... Ils m’attendent encore pour que l’on puisse se déhancher et « groover »; ma santé doit seulement aller mieux. Je veux être à mon  MEILLEURE pour danser. Vous comprenez?

Vous vous souvenez de ces exposés que vous deviez faire au retour à l’école après les vacances d’été? Bien, voici le mien... 

Ce que j’ai fait pendant l’été 2012 - par Hélène Campbell

Mon été a réellement commencé lors de la fin de semaine du 14 juillet. C’est là que  mes docteurs du Toronto General Hospital m’ont donné la permission de retourner à la maison!! Je n’parle pas d’un retour à ma maison temporaire de Toronto, mais bien de retourner chez moi, à Ottawa! Au pays d’Alfie!! J’y étais enfin libre à « mi casa at Lasta »:)

Maman lionne (connue comme était ma maman Manon) et moi avons fait nos valises à Toronto. J’ai malheureusement laissé des choses derrière moi, mais comme Arnold Schwarzenegger a déjà dit, « Je serai de retour ». J’ai par contre ramené mes Reeses au beurre d’arachide.

J’avais hâte de revenir à Ottawa, mais autant j’étais heureuse de revenir à la maison, autant j’étais triste. Je garde en mémoire des détails très précis, des choses comme l’intérieur de notre maison temporaire de Toronto. Mais le plus important que je garde en mémoire est les gens remarquables que j’ai rencontrés. Il y a tellement de personnes (que je ne connais pas personnellement) qui nous ont aidé, ma mère et moi; les voisins, les commerçants, les employés d’un certain restaurant d’hamburgers (vous savez qui vous êtes ;)), les employés de l’épicerie, les chauffeurs de taxi, les physiothérapeutes, les infirmières, les docteurs et tout le monde sur la rue qui nous reconnaissaient. Lundi 16 juillet, le jour de notre départ, « un homme inconnu sur la rue » m’a littéralement demandé « Bonjour, n’es-tu pas la fille qui a eu une greffe pulmonaire? ». Lorsque j’ai dit « oui c’est moi » il m’a souhaité bonne chance et m’a dit que mon histoire lui a donné le courage d’arrêter de fumer. J’ai trouvé ça touchant.

Je savais que cette fois-ci serait tellement différente. Je pourrais me rendre à ma chambre sans être à court de souffle! J’étais quand même un peu essoufflée lorsque j’ai ouvert la porte de ma chambre. J’ai découvert que ma chambre peut être pleine à craquer (de personnes).

Le18 juillet,  ma famille a participé à une conférence de presse au Centre de conférence du gouvernement,  au centre-ville d’Ottawa. Ma mère et moi avons reçu un accueil très chaleureux! J’étais honorée que la ministre de la santé Leona Aglukkaq soit présente et annonce un financement de 10 millions $ pour la recherche sur la greffe d’organes au Canada. Quelle belle nouvelle! Merci à tous ceux qui ont aidé à cette initiative! (Ottawa… Je t’aime!)!!

Puis, j’ai pris un temps de recul. J’ai tweeté au sujet que je sortais les poubelles, puis je n’ai pas tweeté pendant trois semaines…. Un de mes « suiveur » m’a demandé si l’éboueur m’avait emporté avec lui…haha! 

Mon horaire était fort occupé lorsque j’étais à Toronto. Au niveau médical, il y avait les tests et puis ma physiothérapie. J’étais aussi occupée avec la sensibilisation des dons d’organe en participant à plusieurs événements. Lorsque je suis revenue à Ottawa, j’ai commencé ma convalescence. J’avais besoin de repos (et ma mère aussi!).

Ma famille a une roulotte où nous allons. J’y ai passé beaucoup de temps en juillet et en août. J’y étais encore la semaine passée. Un peu frisquet, mais j’ai admiré les couleurs d’automne. Être là, c’est agréable et c’est grâce à ma deuxième chance que la vie m’a donné. Je peux nager, marcher dans le bois, faire du canot, etc.! Je peux pratiquer tous ces sports maintenant avec modération. Par moment, j’étais tranquille à réfléchir et me reposer. Il y a quelque chose que je peux faire maintenant; m’asseoir près d’un feu de camp – ceci est quelque chose que tu ne peux vraiment pas faire lorsque tu es « branché » à une machine d’oxygène…

Être de retour auprès de ma famille est bien sûr MERVEILLEUX!! Je me suis tellement ennuyée d’elle. Elle est tellement forte. Nous sommes une famille de six personnes, j’ai deux soeurs et un frère en plus de ma mère et mon père. C’est tellement agréable juste d’être ensemble sans devoir parler. Je peux en dire autant de mes amis à Ottawa. Je me suis tellement ennuyée de vous.

J’aime beaucoup marcher, ce qui était très difficile avant ma greffe! Mes soeurs et moi allons marcher et ça représente tellement pour moi. Je m’occupe aussi d’aller promener le chien de mon voisin. Je l’ai seulement fait une fois et je devrai m’y remettre!

Qu’en est-il de ma convalescence? Je me remets assez bien de ma double greffe pulmonaire. Chaque greffé s’attend à des problèmes. Il peut y avoir des problèmes de rejet ou d’infection, des problèmes de rejet avec les médicaments (je ne prends plus que 30 pilules par jour!). Dans mon cas, il y a un problème avec mon hémoglobine; les globules rouges qui amènent l’oxygène partout dans mon corps. Mes nouveaux poumons font leur travail de me donner l’oxygène, mais mon sang ne me donne pas assez d’oxygène. Les docteurs pensent que c’est à cause de mes reins. Je ne suis pas inquiète car ils s’en occupent. Si vous me voyez en personne, vous verrez que je suis pâle et je me fatigue facilement. Donc, je dois faire attention et me reposer et, chose intéressante, je dois boire assez d’eau et de jus (miam). Avoir des bouteilles d’eau fancy est mon nouveau dada…

Les greffés doivent maintenir la force de leur corps grâce à la physiothérapie. Cela fait partie du processus de convalescence. J’adore aller au gym à 10 h… de cette façon, je peux regarder l’émission Ellen DeGeneres Show tout en m’entraînant... Je dois me faire des muscles! Voulez-vous tiré au poignet quelqu’un?

Je porte mon chandail Reeses. Ça donne l’effet d’une tache orange souriante sur le tapis roulant. ;) C’est génial.

J’ai fais beaucoup de choses cette été, je suis allée à plusieurs mariages, j’ai nagé (une autre chose que je ne pouvais faire avant la greffe), et j’ai brisé le mur du son avec mon ami Felix Baumgartner... bien, pas la dernière chose… mais tu ne sais jamais. ;)

Alors que l’été tirait à sa fin, j’ai commencé à redevenir occupée. J’ai fais des interventions à propos de la sensibilisation des dons d’organe à divers événements. J’aime vraiment beaucoup faire ça.

J’écris aussi un livre à propos de l’année dernière; car, soyons honnête, c’est un peu « alungstory ». Écrire un livre est une toute nouvelle expérience pour moi et elle comporte ses défis. Je promets de faire de mon mieux pour raconter une histoire qui exprime de la grrrattitude (attitude avec un peu de « grrrr »).

Comme je l’ai dis et je le dis encore…. Je ne veux pas arrêter ma campagne pour la sensibilisation des dons d’organe. Je ne veux pas seulement aider les gens qui sont sur la liste d’attente de greffe d’organes, mais aussi exprimer toute ma reconnaissance pour le cadeau d’une deuxième vie que j’ai reçu de mon donneur.  En Ontario seulement, il y a actuellement 1500 personnes en attente d’une deuxième chance d’une greffe d’organe. Une personne en attente d’une greffe meurt tous les trois jours. Je suis triste de dire qu’une de mes bonnes amies, qui était sur la liste d’attente pour une greffe, est décédée en juillet; elle n’avait que 20 ans. Je lui dédie ce blogue en sa mémoire. Elle s’est battue et a gardé espoir jusqu’à la fin comme plusieurs autres aussi. 

Love You Lung Time

Hélène

En mémoire de L.M.

Ma chère amie, je t’aime de tout mon coeur. 

1991-2012

Monday
Aug062012

Bonne vague de chaleur et d’humidité, amis de chez-nous,

Nous nous excusons du délai de publication de ce blogue.

Publié par l'administrateur du site Web pour Hélène.

Hier, pendant que George Marcello a du se rendre à l’urgence à cause d’une complication de sa greffe, son Relais pour la vie s’est tout de même terminé à Queen’s Park. Je m’inquiétais vraiment de lui, mais je savais qu’il tenait absolument à aller jusqu’au bout de l’événement car la cause lui tient à cœur. J’ai eu le privilège de participer au Relais pour la vie à partir du Toronto General Hospital jusqu`à Queen’s Park avec Khaleb Khatib et Olivia Hubert. J’ai partagé le flambeau avec des travailleurs de la construction pendant le trajet, et il y a même une personne qui a dansé pendant notre relais. Nous avons ensuite remis le flambeau à l’une de mes grandes amies, Nancy Salvalaggio, qui est en attente d’une double greffe pulmonaire et de foie. J’ai rencontré cette dame à la salle du tapis roulant.

Mes chers amis et ma famille d’Ottawa m’ont surpris avec leur sourire et leur bannière devant le Toronto General Hospital. Ils étaient ici, à Toronto, prêt à marcher à nos côtés et promouvoir l’importance d’être un donneur. Nous avons passé du temps ensemble à l’air climatisé pendant l’après-midi. Je me suis rendu compte à quel point je m’ennuyais de mon groupe d’amis proches – j’ai hâte de marcher sur les pistes cyclables d’Ottawa avec mes amis et ma famille.

Ces gens ont agrémenté mon mois!!! (et ce fût un mois plus occupé qu’à l’habitude – de Justin Beiber, des MMVA au gala du Jubilé de diamant …). J’ai aussi eu la chance de discuter avec Taber, mon webmestre et, de fait, mon agent, ainsi qu’avec sa tendre famille. Nous nous sommes couchés tard et nous avons dérogé de la routine habituelle.

Les députées provinciales Lisa McLeod et France Gélinas et la ministre de la Santé Deb Mathews ont fait de bons discours devant Queen’s Park et ont survécu à la fournaise de chaleur. Nous sommes ensuite passé à l’intérieur où une conférence de presse a eu lieu mettant en vigueur Khaleb Khatib, Marsha Gladstone, un rabbin, Beth une gestionnaire du Marriott Inn et un aumônier de la police de Toronto.

Les gens ont été inspirés par mon histoire et en retour, je suis inspirée par l’histoire des autres.

Je me suis donc demandé « Comment ça va? »

Je ne suis pas encore un Jedi transplanté, mais mes « pouvoirs » s’améliorent. Je peux utiliser les escaliers, monter de longues rampes, marcher à un rythme régulier, manger 3 pointes de pizza…

Je n’ai pas retrouvé mon amour pour le café – difficile à croire, mais vrai. Mais je prendrai quand même « un café » avec vous à un moment donné.

Mon rétablissement est maintenant ma préoccupation centrale alors j’ai demandé qu’il n’y ait pas d’entrevue avec les médias, etc. pour les prochaines semaines. Ma liste personnelle de choses à accomplir à Toronto est en attente. Et si quelqu’un se demande si cette liste pourrait inclure des exploits fous ou dangereux, n’oubliez pas, maman lionne Manon est toujours à mes côtés 24/7.

Nos pensées et prières sont avec George – guérit vite.

Je vous aime pour toujours.

Hélène